La cani-randonnée « connected »

Parolivier

La cani-randonnée « connected »

 
            Et si l’on remplaçait la compétition par la relation et l’entraide. Si, en lieu de continents et de capitales, il n’y avait qu’un réseau d’archipels comme nous y invite le poète et romancier martiniquais Edouard Glissant.
          Si l’on réveillait le contrat ancestral entre l’homme et le chien fondé sur la coopération et non la soumission.
 
          Avez-vous déjà vu un chien de traîneau réclamer son « chrono » après une course ? Le musher, neurones dans le guidon de son chronomètre, dans ses extases de podium, dans ses rêves d’explorateur et le chien impliqué dans un effort frôlant l’hallucination cohabitent. Peut-être collaborent-ils ? Mais il faudrait qu’ils aient un objectif commun.On le suppose, on l’espère, on l’appelle. Et rien n’est moins sûr.

          Comment une équipe homme-animal peut-elle fonctionner sur des motivations si éloignées sans que l’un des protagonistes s’amputent de quelque chose ?
          Bien souvent, c’est le chien qui fait le chemin, qui remonte à la source d’un partage possible et renonce à une partie de lui-même. Ce n’est pas un calcul, c’est un héritage. Il est du même ordre que celui des animaux sauvages en France qui ne sortent plus que la nuit. Le chien doit aller vers l’homme, ce n’est pas le contrat de départ, il le sait, mais c’est une question de survie.
 
           A travers une approche valorisant l’intention, les sensations, la respiration, la rythmique du déplacement du chien, sa présence au monde qui l’entoure ainsi qu’un mode de communication plus intuitif avec lui, la cani-randonnée « connected »vous accompagne dans un petit pas de côté. L’espace d’un instant, quelque chose nous échappe, loin des calculs, du mental, des projets, des points sur » la liste des choses à faire » , il y a présence à soi, à la nature, à l’autre qui est un chien. 
 

À propos de l’auteur

olivier administrator

Laisser un commentaire